Eduardo do Brazil !

Un Mioover qui a le rythme dans la peau !

Vous êtes sur Nos Mioovers

Eduardo débarque à Lyon !

Il est né au Brésil, plus exactement à Brasilia, cette ville assez nouvelle finalement construite en forme d’avion, c’est là qu’a grandi Eduardo au rythme de la Bossa Nova ! Arrivé en France il y a 5 ans (ndlr. Pour une française, comme quoi les brésiliennes c’est un faux mythe), Eduardo qui avait déjà 8 ans d’expérience entrepreneuriale au Brésil se lance dans un Master de UX/UI designer

Euh…C’est quoi Eduardo ce Master ??
Cela permet d’améliorer l’utilisabilité d’une interface…la facilité d’usage en quelque sorte ! (ndlr. On comprend mieux tout à coup !)
Puis tu quittes Paris pour Lyon changement de vie changement de job !

Paris à Lyon, ça fait tout drôle, non ??
Les gens sont plus cool et même si je suis plutôt adepte de la plage je suis vraiment très heureux de vivre à côté des montagnes .

Ah bon ? Parce que tu skies Eduardo ?
J’ai surtout tenté ma chance sans aucune leçon ! En bon sportif, j’avais pleine confiance et BAM ! J’ai pas su m’arrêter …entorse du genou. Je repasse mon tour avec une jolie mono la prochaine fois !

Brasilia, Paris, Lyon… en terme d’offre de logements, tu en penses quoi ?
A Lyon les loyers sont plus abordables que Paris mais pas si bon marché qu’on peut l’imaginer. Le gap est surtout important avec le Brésil en terme de surface . Chez mes parents j’avais une chambre de la taille d’un studio. On se fait à tout ! Mais c’est vrai que c’est un peu raide quand on débarque à Paris !

Le job d'Eduardo

Tu es arrivé à Lyon pour une start up qui a levé 12 millions $ (ndlr. Il s’en passe des trucs à Lyon !). Tu nous expliques dans quel monde pro tu vis ?
Je travaille chez iExec Blockchain Tech. Je suis impliqué dans les projets marketing et spécialisé dans le graphic design, front-end integration, la photo et la production video. Un bref un couteau suisse avec plein d’options !

Et iExec ils font quoi ?
Crée il y a 18 mois par 2 chercheurs, on est 30 salariés aujourd’hui. Il n’y a pas grand monde qui comprend ce qu’on fait et on a franchement du mal à l’expliquer. Pour faire simple on sera dans quelques années les airbnb des serveurs. Bientôt on pourra louer de la puissance de son ordi et être rémunéré pour ça. (ndlr. on a pas tout compris parce que le sujet est très vaste alors mieux vaut faire un tour sur leur site web)

Eduardo et son chez lui !

A mon arrivée à Lyon j’avais trouvé un appart pour y habiter temporairement. En période d’essai c’était vraiment compliqué, j’ai donc trouvé un appart cher, très mal isolé, dans un quartier très moyen et en plus les proprios m’ont réclamé 2 mois de caution ! (ndlr. pertinente cette fois 😉 la loi exige 1 mois de caution pour les apparts non-meublés, ce qui aurait dû être le cas ). Et puis j’ai entendu parlé de MIOOV dans les couloirs du bureau, il était temps de passer à autre chose.

Alors, cette expérience MIOOV ?
J’ai vraiment aimé le mode réactif, fluide et structuré. Ne s’occuper de rien ! Les propositions d’appartements ont collé parfaitement à mon cahier des charges et surtout j’ai trouvé très rapidement. On a saisi l’opportunité d'un appart quasi neuf à confluence, exactement le quartier que je voulais !

Le plus de ton appart ?
Sa grande terrasse, j’apprécie la lumière !

 

 

Bon Eduardo, au risque de te paraitre vieux jeu il faut qu’on te l’avoue…. chez MIOOV on est dingue de la chanson « The girl from Ipanema » On ferme les yeux … manque plus que la Caipirinha ! Tu nous la passeras à ta pendaison de crémaillère ??

ndlr. Oui on sait, on aime bien en rajouter 🙂

Crédit Marie

CATÉGORIES

Publié

28 mars 2018

Partager

CONSULTEZ D'AUTRES ARTICLES