préparer son dossier de location

Comment préparer sa recherche de logement pour votre mobilité professionnelle

Vous êtes sur Boîte à outils

Avant de partir à l’assaut du logement de ses rêves revenons à quelques éléments fondamentaux qui nous ramènent à la réalité !

Commençons par le loyer.

Vous devez prendre votre net mensuel et le diviser par 3. Dans tous les cas ou presque c’est le montant maximum qui vous sera accordé. Votre coloc ou conjoint touche des indemnités de pôle emploi ? Sauf cas rare, ils ne seront pas considérés. Vous touchez les APL ou autres aides, signalez-le, cela peut vous permettre d’augmenter votre budget.

L’anticipation est le maître mot pour appuyer sur le bouton quand vous avez eu le coup de ♡ !

Ça sous-entend que votre dossier doit être prêt, bien ficelé pour dégainer plus vite que votre ombre ! Les candidats indiqués sur le bail doivent fournir :
• Carte identité (resto/verso) ou passeport avec titre de séjour en cours de validité s’il est étranger
• Deux derniers avis d’imposition ou une attestation de rattachement fiscal des parents accompagnée de leurs deux derniers avis.
• 3 dernières quittances de loyer ou taxe foncière ou attestation d'hébergement
• Un justificatif de domicile de moins de 3 mois ou celui de son hébergeur (+ la carte d’identité de l’hébergeur)
• Contrat de travail signé par les deux parties ou une attestation de l’employeur
• 3 dernières fiches de paye et si c’est un 1er job, la carte d’étudiant et des revenus perçus pour des petits jobs ou une alternance

Vous êtes en CDI confirmé ? Le feu est vert ! Vous êtes en période d’essai ? C’est le orange clignotant …prudence !

Ce n’est pas la meilleure configuration mais certaines agences font des efforts en ce sens. Quant au propriétaire, j’ai envie de vous dire de passer votre tour car la demande est supérieure à l’offre et devant la montagne de dossiers qui lui seront proposés, il préfèrera toujours la personne confirmée dans son poste même si vous avez l’air très sympa ! Cependant, rien n’est perdu mais armez-vous d’un garant ! Celui-ci doit présenter exactement les mêmes documents que vous. Vérifiez bien avant tout qu’il gagne 3 fois le montant du loyer (parfois 4 ). Si vous êtes deux inscrits au bail, prévoyez 1 garant chacun.

Garantie Loyer Impayé

Vous entendrez surement parler de GLI, comprenez Garantie Loyer Impayé. Une assurance que les propriétaires souscrivent en cas de défaut de paiement. L’idée est intéressante mais dans les faits, ça devient compliqué pour les locataires. La plupart des GLI n’acceptent pas les périodes d’essai, aujourd’hui on constate tout de même un assouplissement sur ce point. Si par chance la GLI accepte votre dossier alors que vous êtes en période d’essai, elle le fera sans garant. La GLI sera aussi très exigeante sur le calcul du salaire = 3 fois le montant du loyer. Certaines seront plus souples, allant jusqu’à un calcul à 2,7. Si la GLI n’accepte pas votre période d’essai et que l’agence est compatissante, alors proposez lui de la retirer pendant la période d’essai avec l’assurance d’un garant et de la remettre une fois votre CDI confirmé.

Crédit Marie

CATÉGORIES

Publié

5 mars 2018

Partager

CONSULTEZ D'AUTRES ARTICLES